Principes d’arbitrage

 
 

Quelques Principes d'Arbitrage

L'OBJET DU CODE

"Les Lois ont pour but de définir une procédure correcte
et les dispositions devant être appliquées en cas d'infraction à la procédure."

"L'objet des Lois réside plus dans la réparation d'un dommage que dans la sanction d'une irrégularité."

"Tout joueur devrait accepter de bonne grâce les rectifications ou marques ajustées appliquées par l'arbitre."

LA PROCÉDURE D'ALERTE – EXPLICATIONS

Doivent être alertées toutes les enchères qui ont (par la zone de force ou la distribution) une signification autre que celle du système d’enchères français.


• On n’alerte plus l’ouverture de 2♥ ou 2♠ faibles, mais on alerte l’ouverture de 2♣ fort indéterminé, l’ouverture de 2♦ forcing de manche, et leurs réponses.
• On n’alerte plus les réponses en Texas en Majeures sur l’ouverture d’1SA, mais on alerte les Texas en mineures, les réponses en Texas en majeures sur l’intervention d’1SA, les réponses en Texas en majeures sur l’ouverture de 2SA, etc.

• LA RÉPONSE D’1♦ SUR 1♣, SI ELLE DÉNIE 4 CARTES EN MAJEURE, DOIT ÊTRE ALERTÉE.
• Les réponses au niveau de 2, après une intervention adverse, sont réputées annoncer une couleur de 5 cartes et un minimum de 11 points. Si ce n’est pas le cas et qu’elles sont donc « non forcing », ELLES DOIVENT ÊTRE ALERTÉES.
• La réponse de 2SA sur une ouverture majeure doit être alertée si elle implique un fit.
• De même, la réponse de 3♥ ou 3♠ sur l’ouverture d’1♥ ou d’1♠ doit être alertée si c’est un barrage avec 7/9 HLD.
• Le 2♣ drury, le 2♣ Roudi ou Ping-pong, doivent être alertés.
• Il faut alerter toutes les interventions en bicolores, et donner la signification exacte (ne pas se contenter de
dire « Michael » ou « Ghestem »…).
• Il faut alerter tous les contres qui ne sont pas punitifs, sauf contre d’appel (attention, on alerte le contre d’appel « Toutes Distributions »), contre de réveil et le « Spoutnik » simple (après ouverture mineure et intervention à 1♠, le contre promet 4 cartes à ♥ et un minimum de 8 H).
• On alerte toutes les enchères de contrôle (fragment-bids, splinters, enchères de rencontre, etc.).
• On n’alerte JAMAIS l’enchère de 4SA (qu’elle soit quantitative ou Blackwood). Par contre, on alerte le Blackwood à 4♣ ainsi que toutes les réponses aux Blackwoods. En règle générale, on doit alerter tout ce que les adversaires peuvent ne pas comprendre, mais que vous, vous comprenez.


Après une alerte, l’adversaire, à son tour de parole, peut demander l’explication de l’enchère. Le joueur qui est à l’entame (ainsi que son partenaire, mais seulement lorsque la carte d’entame sera posée, face cachée, sur la table) peut demander la signification de toute la séquence d’enchères.
La réponse à une demande d’explication doit être complète (non seulement la signification de l’enchère en force et en distribution, mais aussi ce qu’elle exclut. Exemples : la réponse « relais » ne suffit jamais ; la réponse « Spoutnik généralisé » est insuffisante : il faut préciser si une autre enchère aurait été forcing ou pas, si elle aurait promis 4 ou 5 cartes, etc).
S’il s’avère qu’il y a désaccord entre l’explication donnée et la structure de la main, et si la paire ne peut apporter par sa « feuille de méthode » la preuve qu’il y a eu erreur d’application, l’arbitre appelé appliquera le code relatif aux erreurs d’explication.
En l’absence d’alerte, il vaut mieux ne pas poser de question, mais appeler l’arbitre si vous constatez qu’une main adverse ne correspond pas à la signification normale des enchères (le Code n’interdit pas en effet de poser des questions, mais toute question (surtout si elle insiste sur une couleur donnée) peut être traitée par l’arbitre comme une information illicite relevant de la loi 16).
(Article FFB)

LES POINTS D'EXPERT – CALCUL DES BONUS

PRINCIPE : Depuis le 1er juillet 2010, comme dans les compétitions fédérales, les tournois de régularité, ont une attribution brute de PE mais aussi de Bonus PE, suivant le rang final de la paire par rapport à son rang théorique, afin de tenir compte de la performance de la paire. L’attribution globale d’un tournoi est augmentée d’un peu plus de 10% par rapport à l’attribution actuelle et la proportion de Bonus PE sur cette attribution est d’environ 30% (variable suivant les performances effectuées et le nombre de performances effectuées).

APPLICATION DE LA FORMULE :
– Les bonus PE sont attribués aux tournois de régularité (sans handicap) et seulement « par paires », « Multiduplicate », « suédois ».
– Les joueurs sans numéro de licence et le numéro réservé à l’arbitre (88888882) ont un indice calculé sur la base de l’indice de valeur moyen de la ligne (NS ou EO) pour calculer le rang théorique de la paire.
– Les 2/3 des participants sont dotés par l’attribution classique des PE mais 100% des paires peuvent avoir des Bonus PE suivant la performance.
– Le nombre de points d'expert ( PE "normaux" + PE "Bonus") sont identiques dans chacune des lignes (à 1 ou 2 points près). De ce fait il peut y avoir d'importants PE Bonus dans une ligne et très peu dans l'autre ; si les bonus sont importants dans une ligne, l'attribution brute devient ipso facto moins importante.

EN RÉSUMÉ : Les PE Bonus ne se rajoutent pas aux anciens PE. Ils sont intégrés à une somme totale qui est invariante.
(Article FFB)